Émulsion de base

Aucune considération pseudo-snobinarde dans ce qualificatif…
😜
C’est juste qu’aujourd’hui je vous donne les proportions et la methode pour créer une émulsion facilement…, autrement dit une crème cosmétique!
Alors déjà, il faut être conscient qu’une crème cosmétique est l’équivalent d’une mayonnaise… Un mélange d’huile et d’eau qui ne « tient » que grâce à un émulsifiant.
Bien sûr, on peut trouver plein de sortes d’émulsifiants un peu partout sur le net… Mais je vous conseille de vous faire d’abord la main avec de la lécithine de soja que l’on trouve facilement dans les rayons diététiques des grandes surfaces, et qui a l’avantage d’avoir une odeur et une teinte neutres, tout en ayant une excellente affinité avec la peau et les cheveux.
Cela ressemble à ça : des granules jaunes qui vont fondre dans une phase aqueuse pendant une bonne demie heure…
…jusqu’à donner cette pâte!
La phase aqueuse que j’ai choisie ici est tout simplement le gel d’aloé véra…
…auquel j’ai associé du beurre de karité en phase huileuse.
L’émulsion est en train de se former à chaud…
…dans cette petite machine qu’on m’a offert il y a plusieurs années. Mais à défaut d’un robot de ce genre, bien évidemment « ça marche » aussi au bain-marie et à l’huile du coude, avec un petit fouet comme celui que vous avez vu plus haut. Dès que l’émulsion s’est formée, c’est-à-dire que les différentes phases se sont mêlées en une crème, vous continuez à remuer jusqu’à refroidissement quasi-complet pour éviter tout risque de déphasage (au pire, si cela se produit quand même, il suffit d’agiter le contenant avant emploi).
Quand l’ensemble est tiède, il est temps de rajouter un conservateur (Ici de la teinture de benjoin achetée dans ma super pharmacie-herboristetie…, une odeur divine! J’en parlais déjà ici : https://partoimeme.com/lait-de-vierge-%F0%9F%98%89/) tout en continuant à remuer, donc.
Bien entendu, on respecte les règles  et consignes d’hygiène et de sécurité.
Et voilà mes deux dernières émulsions : une crème en pot qui me sert pour les mains et les pieds, et un lait en bouteille pour les cheveux en avant-shampoing.
Comme vous voyez, on peut faire varier beaucoup la texture, en fonction des ingrédients choisis (un mélange beurre de karité et cire d’abeille pour la crème, un mélange beurre de karité et huile de ricin pour le lait). En revanche, les proportions restent les mêmes :
  • 23% de phase huileuse
  • 5% de lécithine de soja
  • 70% de phase aqueuse
  • 1% de gomme de guar
  • 1% de conservateur
En guest, mes alliées pour les dosages!
Voilà voilà, alors qui se lance dans ma mayonnaise cosmétique?
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *