Pouss’plus vite…

Comment accélérer la pousse de vos cheveux de manière simple et naturelle.

Les huiles sont nos amies! 

Tout d’abord, petite réponse à une question de Laurence, qui voulait savoir comment appliquer de l’huile de ricin, que j’ai évoquée  dans un de mes derniers articles comme une grande amie des poils et donc des cheveux : https://partoimeme.com/lhuile-de-ricin-lamie-des-poils-mais-pas-que/.

En fait, l’huile de ricin n’est pas forcément évidente à appliquer dans les cheveux, malgré ses si intéressantes propriétés (surtout dans une magnifique chevelure comme la tienne, Laurence, dense et longue!). Très visqueuse, elle gagnera à être diluée, et c’est là que l’huile de sésame, précieux trésor (https://partoimeme.com/sesame-ouvre-toi-%f0%9f%98%87/) intervient encore.

Voilà donc le mélange que j’aime utiliser : 1/4 d’huile de ricin + 3/4 d’huile de sésame, que je mélange bien dans une bouteille de récupération et applique raie par raie (sur cheveux soigneusement démêlés!) à l’aide d’un embout spécifique. Pour finir, j’en chauffe quelques gouttes dans les mains avant de les passer sur les longueurs et pointes, qui n’ont pas besoin d’être trop graissées dans un soin à but de ce type.

Rien que cela va être sérieux coup de boost pour la pousse de vos cheveux!

Mais vous pouvez faire comme moi, et ajouter des huiles essentielles, à raison de 20 gouttes pour 100 ml. Évidemment, ces huiles essentielles seront à choisir pour correspondre aux objectifs de chacun.

Quelqu’un qui a des pellicules aura tout intérêt à assainir son cuir chevelu avec des huiles essentielles d’arbre à thé, de citron, de cèdre atlas.

Quelqu’un qui perd des cheveux suite au stress et à la fatigue gagnera à utiliser plutôt des huiles essentielles de lavande vraie, de romarin et de bois de Hô.

Pour ma part, je mélange du gingembre et de la sauge sclarée.

– L’huile essentielle de sauge sclarée a un effet hormon-like et réduit la chute des cheveux, les revitalise, les épaissit, notamment après une grossesse quand ils ont tendance à casser et tomber comme des feuilles mortes.

– L’huile essentielle de gingembre « chauffe » le cuir chevelu grâce à ses propriétés vasodilatatrices, le sang circule mieux, ce qui permet là aussi de lutter contre l’alopécie.

Toujours dans le thème « garder une belle chevelure après bébé », je vous invite à soigneusement regarder du côté de votre alimentation…

Le pollen frais (et la levure de bière, dit-on toujours, mais je n’ai pas testé) est un ami très puisant : la chute de cheveux post-partum n’a duré que 10 jours, chez moi, grâce à lui. Et cela n’a été qu’un merveilleux effet secondaire, vu que je ne consommais qu’une cuillère à café de pollen dans mon porridge matinal pour me revitaliser et lutter contre la fatigue. Merci à la jeune femme qui -au salon du miel des Arcs en septembre 2016- m’a conseillé de faire une cure de pollen, plutôt que de gelée royale, pour préserver la densité de ma chevelure!

On trouve ce pollen frais directement chez les apiculteurs ou dans les rayons surgelés des magasins bio. Celui qu’on trouve sec en bocal n’a pas les mêmes effets, ai-je pu constater à regret. (En plus, le goût n’est pas le même, plus poussiéreux.)

Ces soins externes et internes seront optimisés ensuite par un rituel quotidien que j’ai déjà évoqué dans le bonus que je vous offre en mettant à votre disposition des protocoles issus du Dien Chan et autres techniques d’Extrême-Orient : le râtissage des cheveux.

C’est tout simple : il va s’agir de passer vos mains sur le cuir chevelu, avec les doigts en croche dans les cheveux, en allant de la racine des cheveux sur le front jusqu’à la nuque, en partant du centre du crâne pour aller jusqu’aux oreilles.

En fait, vous râtissez alors un grand nombre de terminaisons nerveuses, correspondant à de nombreux points de méridiens (canaux d’énergie qui circulent à la surface de la peau selon la médecine traditionnelle chinoise). De cette manière, vous effectuez une sorte de mise à jour de votre système nerveux, et vous remontez votre niveau d’énergie.

Les premiers bénéfices se feront très vite sentir, si vous vous astreignez à pratiquer ce rituel au quotidien, en effectuant 3 à 5 passages le matin et une centaine le soir! Suivant votre état de santé et celui de votre cuir chevelu, vous pouvez avoir un effet rebond dû à une détox : fatigue, pellicules… Mais cela dure au maximum une quinzaine de jours.

De la même manière, vous pouvez aussi profiter de votre brossage ou peignage de cheveux, en faisant en sorte de bien aller jusqu’à votre cuir chevelu et de le stimuler en passant.

Quant aux effets du mélange huileux, ils seront décuplés si son application s’accompagne d’un massage du cuir chevelu!

Avec ces soins, pratiqués au quotidien ou de manière hebdomadaire pour le soin huileux avant-shampoing, j’ai obtenu 1,5 cm de pousse ces 3 dernières semaines…, alors que le froid s’est installé et que ce rythme de pousse ne me concerne que quand il fait chaud et humide.   😇😇😇

Alors, qui tente d’en faire autant?

1 Comment

  1. Laurence Peyressatre Gillot

    Merci pour ces précieux conseils Françoise, je vais les tester au plus vite.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *