L’art et la manière d’effectuer un bain d’huile capillaire

L’autre jour, une amie m’a demandé des conseils pour faire un bain d’huile capillaire, car elle avait l’impression d’avoir les cheveux tout luisants de graisse chaque fois qu’elle pratiquait un soin de ce type. 😔
D’où cet article, parce que je me suis souvenue d’un coup des difficultés que j’avais rencontrées à ce sujet lors de mes débuts en cosmétique homemade. Et pourtant, quand on respecte l’art et la manière d’appliquer un bain d’huile capillaire, rien de plus économique et efficace pour sauver une tignasse en mal d’amour de soin!

 

Alors, commençons par rappeler la base : un bain d’huile capillaire est un soin que l’on effectue avant un shampoing, pas en guise d’après-shampoing. Et a priori, on n’envisage pas de sortir avec! Seule exception, une journée à la plage pendant laquelle on décide d’adopter une coiffure protectrice sur cheveux bien huilés (et non, aucun risque de « friture »!).

 

Ensuite, il faut bien se souvenir qu’un bain d’huile n’hydrate pas des cheveux secs, il nourrit, par définition. Du coup, il va falloir observer sa chevelure en détail pour savoir si elle a besoin d’eau ou de gras. Ce procédé peut toutefois aider des cheveux secs auxquels on a procuré un soin hydratant, en venant sceller cette hydratation, vu qu’appliquer quelques gouttes d’huile végétale ou de beurre végétal va créer une barrière protectrice sur les longueurs et les pointes.

 

Un autre problème qui se pose est celui du choix de l’huile! Plein d’alternatives s’offrent à vous : jojoba, macadamia, noisette,  amande douce, olive, noyaux d’abricot, ricin, sésame, coco… A vous d’aller vous renseigner sur chacune, et de vous faire une idée de ses bienfaits. D’autres critères peuvent entrer en ligne de compte : la viscosité, la rapidité de pénétration, le toucher plus ou moins gras, la vitesse d’oxydation, la possibilité de l’utiliser pour autre chose que les cheveux dans votre routine cosmétique…

 

Une fois que le choix est fait, on peut passer au protocole proprement dit. Pour être pleinement efficace, votre bain d’huile doit être appliqué à la fois sur le cuir chevelu et les longueurs/pointes.
Le mieux sera de procéder en deux temps : d’abord mettre de l’huile sur le crâne grâce aux alliés que je vous montre en photos ci-dessous (seringue ou embout pointu que vous pourrez vous procurer sur aromazone… ou en recyclant des flacons applicateurs de teinture), raie par raie, prendre le temps de masser pendant quelques minutes, puis enduire le reste de la chevelure d’une vingtaine de gouttes d’huile que l’on aura fait légèrement chauffer dans les mains.

 

Oui oui, une toute douce à belle fourrure s’est invitée sur ce cliché! 😉

 

Une fois que c’est fait vient le temps de l’attente : d’une demie heure à une nuit entière. Il semble que le fait de se couvrir la tête d’une serviette chaude optimiserait les effets du soin, mais j’avoue n’avoir pas la patience de le faire, pour ma part. 😜

 

Enfin, direction le shampoing, que l’on choisira doux, pour éviter de ruiner le travail effectué!
https://partoimeme.com/raiponce-raiponce-lance-moi-ta-chevelure

Je vous renvoie à tout ce que j’avais dit l’été dernier sur le sujet!

 

Alors, bon bain d’huile capillaire à tout le monde! 😃
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

1 Comment

  1. margue

    Bon, je suis bien longue à venir commenter l’article réalisé pour moi 😉 Pas encore testé je t’avoue car pas le matos nécessaire, faut que je m’équipe, mais j’y songe car mes cheveux sont secs. C’est bête j’avais failli acheter de l’huile de ricin chez Velan, j’aurais du te demander conseil, tant pis je ferai avec de l’huile d’Argan! D’ailleurs en parlant de velan, j’ai acheté un de leurs shampoing solides, on verra ce que cela donne (Pas le courage de faire moi-même ma cosmétique ;-p)
    Biz biz

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *