Thé, ô mon beau thé…

Je ne sais pas vous, mais ce temps hivernal me donne des envies de cocooning avec chat, gros plaid, et bon thé.


 

 

Et sur ce point, je ne fais jamais les choses à moitié! Ce n’est pas une tasse que je me prépare, mais une théière complète… Et en plus, je prends le temps de faire une deuxième infusion, quand il s’agit de mes doux thés bleus… Ce qui fait donc deux théières pour moi toute seule, le plus souvent!

 

Du coup, évidemment, il est fréquent que j’aie des restes, ce qui m’a poussée à chercher divers moyens pour détourner ce thé en surplus de sa fonction originelle.

 

– Le moyen le plus simple et le plus évident a été de me servir de thé pour remplacer les liquides (eau ou lait) dans des gâteaux, ou même pour tenir lieu de bouillon dans un risotto, comme je vous l’ai présenté ici : https://partoimeme.com/dessert-base-riz-cuit-the-oolong/. Moins de calories, plus de goût, que demander de mieux?

 

– Ma deuxième idée a été de préparer des glaçons de thé. L’intérêt est quadruple : avoir de quoi égayer des verres d’eau toute simple lorsque l’on reçoit, pouvoir improviser rapidement un thé glacé, disposer d’un excellent anti-cernes quasi-gratuit, et être capable de soulager rapidement et très efficacement des coups de soleil (eh oui, c’est ça, d’être mariée à un rouquin… 😃 ).

 

– J’aime énormément aussi récupérer la fin du thé en la conditionnant dans un flacon-spray préalablement stérilisé, pour m’en servir de lotion. Grâce aux vertus anti-oxydantes du thé, elle procure un petit coup d’éclat au teint en plus de rafraîchir le visage. Et sur les cheveux, c’est sympa aussi : à nous les ondulations et autres boucles si on en met le soir avant d’adopter une coiffure protectrice pour la nuit ; il paraîtrait aussi que le thé est un excellent moyen d’amplifier des reflets roux lorsqu’on s’en sert en guise de lotion de rinçage, mais je n’ai pas constaté d’efficacité réelle sur ce point.

 

Enfin, j’ai récemment fait une expérience à la Cléopâtre!!! Pas avec du thé déjà fait, cette fois, mais avec du vieux thé en vrac peu odorant que je n’étais pas certaine de vouloir consommer de manière normale en boisson. J’ai glissé les feuilles séchées dans un gros sachet en mousseline, et hop, direction la baignoire : résultat, un thé géant de bain très parfumé (grâce à l’eau chaude?), que le PetitDoux et moi-même avons autant apprécié que si ç’avait été un bain au lait d’ânesse… 😉
[Petite remise au point culturelle, cela dit, pour détruire une légende urbaine : c’est Poppée, l’épouse de l’empereur Néron, qui prenait des bains au lait d’ânesse… Mais à cette époque, dans le monde romain, la palme de la mauvaise réputation revenait haut la main à Cléopâtre, à qui l’on a donc allègrement attribué cette coquetterie perçue comme une véritable preuve de décadence et d’extravagance à la limite de la démence.]

 

 

Et vous, comment appréciez-vous votre tea time?
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 13
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *