Le gâteau au yaourt, un grand classique? : savoir décliner 2

Et voilà, aujourd’hui, j’en profite, parce que je peux donner une recette complète!

En fait, je voulais faire un grand classique que j’ai moult pratiqué – depuis que j’ai commencé à faire de la pâtisserie en fait, puisqu’à 12 ans environ, je me suis retrouvée abonnée à la préparation d’un gâteau pour chaque samedi matin au club hippique, sorte de bizutage pour le « bébé” que j’étais au milieu des « grands » de 16 à 20 ans!!! – : le gâteau au yaourt… A-t-on encore besoin de présenter cette recette?
Les ingrédients sont basiques : un pot de yaourt dont on récupère le contenant pour servir de mesure, un demi pot de yaourt d’huile, deux pots de yaourt de sucre, trois pots de yaourt de farine, un sachet de levure chimique.
La recette est simpliste : on mélange bien tous les ingrédients, on verse la pâte dans un plat préalablement huilé, et on enfourne pour 45 minutes à 180°C.

Sauf que, bien évidemment, il y a un mais! Je n’ai que très rarement respecté à la lettre cette recette : au départ, je me contentais de remplacer un peu de farine par de la poudre d’amandes ou de noisettes, je mélangeais du sucre à du miel, j’ajoutais de l’eau de fleur d’oranger, je glissais des morceaux de pommes dans le fond du plat, je faisais des versions miniature dans des moules à muffin autour d’un carreau de chocolat qui fondait à la cuisson et ajoutait une petite surprise à la dégustation…

Aujourd’hui c’est bien pire, puisque j’ai fait des remplacements ressemblant à ceux que j’évoquais dans mon dernier article… https://partoimeme.com/savoir-decliner-1-les-tartes/
C’est ainsi que j’ai l’honneur de vous présenter un gâteau au yaourt sans yaourt!!!

De l’eau de cuisson de pois chiches.
Un petit pot de farine complète.
Des betteraves cuites.

du bicarbonate de soude et du jus de citron.

2 pots de sucre complet.

Succédané de levure chimique.

Un petit pot de flocons d’avoine.
1/2 pot d’excellente huile d’olive italienne.
1 pot de coco râpée.
1 moule en terre cuite bien huilé.

Et voilà ce que ça donne au bout de 45 minutes de cuisson à 180•C! 😋

Et vous, comment déclinez-vous le gâteau au yaourt?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 Comments

  1. Constance Baille

    oh que oui testés et approuvés tes gâteaux (connus pour certains comme gâteau de petit dej, rien que ça!) . alors pour le coup je connaissais le bicarbonate pour la levure, l’eau de cuisson des pois chiche pour le blanc d’œuf, mais la bettrave?????et le flocon d’avoine? ici ça reste trèèèèèèèèèèèèèès classique (bien trop ennuyeux pour toi, quoi que depuis toutes ces années je pense encore à toi quand je mets de la fleur d’oranger dans le mien) sinon morceaux de pommes, de poires, de chocolat, de pralines roses ou rien à manger avec de la confiture! en revanche les miens débordent systématiquement des plats, question de levure j’imagine.

    Répondre
    1. Françoise Barkhausen

      Hello Constance, plus qu’un souci de levure, je pense que la contenance de tes plats doit être un peu faible. Normalement, il faut remplir à mi-hauteur pour que ça ne déborde pas, notamment pour tout ce qui est portion individuelle genre muffins and co.
      Merci de me rappeler ces bons souvenirs de petit déjeuner… Et bonne création à toi!
      Plein de bises de nous trois à vous quatre!

  2. margue

    Sais-tu qu’après toutes ces années, je ne fais pas un gâteau au yaourt sans penser à toi… Et je les customise souvent( toujours d’ailleurs, car je déteste le gâteau au yaourt nature), comme tu me l’as enseigné, et comme je te l’ai vu si souvent faire! Un pot de coco râpée par ci, de l’huile de coco par là (ou d’argan , ou de noisettes, ou de n’importe quelle huile qui attend d’être finie), du sucre machin, du praliné, des fruits… En effet, comme je m’astreins à faire la plupart des goûters des enfants moi-même, hop dans des caissettes individuelles ( je sais , pas écolo;-) dans des moules à muffins et voilà des munitions pour une semaine!
    Mon dernier chouchou? Un gâteau au yaourt façon pannettone, avec des raisins bruns et blond et du citron confit marinés dans du Cointreau et un glaçage à base de Cointreau. Cuit dans un moule couronne, on aurait dit tout autre chose qu’un gâteau au yaourt. ( ça nous a tous déroutés d’ailleurs) L’idée venait de Yotam Ottolenghi, mon maître à penser culinaire ( S’il n’en reste qu’un , ce sera celui-là ;-), dans son livre Sweet et j’attends la fin du carême pour en refaire allégrement!

    Répondre
    1. margue

      J’avais utilisé de l’huile neutre de coco, je pense que cela contribuait à la texture différente, car elle donne vraiment aux gâteaux la même texture que le beurre, contrairement à n’importe quelle autre huile..

    2. AdminPTM

      Oui, je suis une fan de l’huile de coco en remplacement du beurre, moi!

    3. AdminPTM

      Héhéhé… Eh bien moi, je n’en fais presque plus! Toujours en train de tester autre chose et de bidouiller des transformations plus grandes. 😉

      Cela dit, ton Panettone me fait bien envie : ça sent un prochain remaniement ici, ça!

  3. margue

    ,

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *