Évaluer son niveau de stress actuel pour être plus conscient de soi…

…et pouvoir envisager des solutions simples et naturelles!

Aujourd’hui, je vous partage la fameuse échelle de Holmes et Rahe qui permet d’évaluer le stress dû à l’adaptation au changement.

Mort du/de la conjoint-e 100
Séparation des conjoints 65
Divorce 63
Période de prison 63
Chômage 63
Mort d’un parent proche 63
Blessure corporelle ou maladie 53
Mariage 50
Licenciement 47
Réconciliation entre conjoints 45
Prendre sa retraite 45
Changement dans la santé d’un membre de la famille 44
Grossesse 40
Difficultés sexuelles 39
Arrivée de quelqu’un dans la famille 39
Changement quelconque dans l’univers de travail 39
Changement au niveau financier 38
Mort d’un ami 37
Changement de fonction professionnelle 36
Modification du nombre de scènes de ménage 35
Hypothèques de plus de 200’000.– 31
Saisie sur hypothèques ou sur prêt 30
Changement de responsabilité dans le travail 29
Un fils, une fille quitte le foyer 29
Difficultés avec les beaux-parents 29
Succès exceptionnel 28
Début ou fin d’activité professionnelle 26
Changement de conditions de vie 25
Changements d’habitudes 24
Difficultés avec le patron 23
Changement d’horaire ou de conditions de travail 20
Changement de résidence 20
Changement de lieu d’études 20
Changement dans les loisirs 19
Changement dans les activités sociales 18
Hypothèques ou prêt de moins de 200’000.– 17
Changement dans les habitudes de sommeil 16
Changement du nombre de réunions de familles 15
Changements dans les habitudes alimentaires 15
Vacances 13
Noël 12
Contraventions 11

Chaque occasion de stress est affectée d’un certain nombre de points. Multipliez ce
nombre par le nombre d’occasions présentées dans votre vie depuis deux ans.
Inscrivez, pour chaque ligne où vous êtes concerné-e les points «acquis ». C’est
votre colonne personnelle. Faites le total.

Pour vous donner un exemple personnel, moi, les années 2013-2014 ont donné ce score (entre le fait de tourner une page d’histoire de France, quitter un pays, dire au revoir à la famille et aux amis pour 2 ans au moins, partir au bout du monde, ne pas avoir de vacances avant d’attaquer une rentrée scolaire, être seule à travailler dans le couple, être seule à ne pas avoir d’enfant dans mon proche entourage, et j’en passe!) : 517… Mais je ne me suis pas posé de questions sur tout ça, avec une seule devise : « en avant, tu as tout pour être heureuse ».
Avec pour résultat début 2015 : une anémie tellement forte que j’ai fini à l’hôpital…

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *