Des petits points qui sauvent!

Des petits points, des petits points, encore des petits points… qui sauvent!

Aujourd’hui, ce n’est pas une technique de beauté à proprement parler que je vais vous présenter, mais une technique de santé qui aura forcément pour corollaires un meilleur équilibre général et plus de Beauté.

L’acupression (aussi nommée digitopuncture ou réflexologie) est une technique de « massage » qui vient de la médecine traditionnelle chinoise.

Cette méthode thérapeutique naturelle et millénaire régule le flux énergétique du corps, renforce sa capacité d’auto-guérison, et permet de mieux résister aux maladies. Elle consiste à stimuler soi-même des points bien connus d’acupuncture, en pressant les doigts sur certains “carrefours” importants des méridiens, canaux d’énergie qui courent à la surface du corps.
Même si c’est une méthode qui dérive de l’acupuncture, elle est praticable par tous, puisqu’elle n’utilise pas d’aiguilles, et ce dans de nombreuses situations, avec très peu de contre-indications…
Elle est particulièrement utile pour soulager les douleurs et le stress.

Comment cela agit-il?

La stimulation manuelle de ces points entraîne, par résonance interne, une amélioration dans le fonctionnement de l’organe concerné (par un système de réflexion).
Ce soin apporte un regain d’énergie dans tout le corps, duquel découleront mieux-être et meilleure forme, aussi bien morale que physique. Douleurs et tensions sont soulagées, le niveau de stress diminue, le système immunitaire se retrouve renforcé, et la circulation sanguine améliorée.

Comment s’y prendre? Savoir bien se préparer.

C’est une thérapie facile à apprendre et efficace dans la vie quotidienne. Que trouver de mieux et de plus instinctif en effet que l’usage des doigts – en caresse, en pression, en massage – pour soulager les petits maux de tous les jours : calmer un mal de tête, se relaxer avant de se coucher, apaiser un enfant excité…?

Avant de faire un soin, l’idéal est de prendre le temps de s’étirer légèrement, de respirer lentement et profondément de manière abdominale, de porter des vêtements confortables, d’éviter l’alcool, de ne pas pratiquer l’estomac plein, bref de se détendre au mieux. Il vaut mieux travailler dans un endroit calme, et effectuer tous les gestes lentement.

Précautions d’usage

En Asie, c’est une médecine officielle, appliquée et enseignée par des thérapeutes certifiés.
L’acupression est une technique non invasive, ne nécessitant aucune manipulation mécanique et ne générant aucun effet secondaire.
Elle fonctionne en renforçant les capacités d’auto-guérison du corps.
En toute logique, on peut donc faire confiance à son organisme, puisque le cerveau ne donnera pas d’ordre incohérent ou nuisible au système nerveux qui mobilise ensuite le reste du corps.

Cependant, l’acupression est contre-indiquée formellement sur
les plaies ouvertes,
les tissus cicatriciels récents,
les varices,
les zones d’inflammation,

sous peine de faire empirer la situation.

D’autres problèmes médicaux graves imposent un recours limité, sous contrôle de son médecin traitant, à cette thérapie alternative :
problèmes cardiaques, risques d’accident vasculo-cérébral, cancer, maladies sexuellement transmissibles, maladies contagieuses de la peau, maladies bactériennes, dysfonctionnements lourds après opération chirurgicale…
La grossesse entraînera, elle aussi, quelques restrictions d’usage, dans la mesure où certains points peuvent entraîner des contractions de l’utérus et donc de se révéler abortifs.

Stimuler les points : comment faire?

Techniquement, on pourrait utiliser toutes les parties de son corps pour appliquer une pression. Mais en fait, ce sont les pouces, index et majeurs que l’on utilise le plus
en acupression.
C’est avec la pulpe du doigt que l’on appuie, pas la pointe, puisque l’ongle va gêner.
Suivant la localisation du point à stimuler, on se sert d’un ou plusieurs doigts, ou même des phalanges de nos doigts repliés.
Notre souplesse et notre instinct seront toujours nos meilleurs guides!

Quelle pression appliquer?

Pour travailler un point, on utilise le poids, pas la force physique.Il ne s’agit pas d’une caresse (toucher horizontal), mais bien d’une pression verticale et pénétrante, perpendiculaire à la surface de la peau, vers le centre de la partie du corps concernée (ou son reflet dans un schéma de réflexologie, qu’elle soit faciale, palmaire ou plantaire).
Cette pression doit être graduelle : plus l’action est lente et progressive, plus la connexion s’établit, grâce à une réponse positive des tissus.
C’est la qualité de la pression qui déterminera l’efficacité du geste !

Quelques techniques de pression employer?

Presser-relâcher : presser deux ou trois secondes de plus en plus fermement, puis relâcher d’un coup, huit à douze fois
Presser fermement en exerçant une rotation : commencer légèrement, puis augmenter progressivement la pression, jusqu’à ce qu’elle provoque une légère gêne ; relâcher progressivement.

massage
Le sens dans lequel on exerce la rotation est important : sens des aiguilles d’une montre pour tonifier un point, mais sens inverse des aiguilles d’une montre pour apaiser une tension.
Frotter : C’est le plus efficace sur une zone où se trouvent plusieurs points d’acupression. Le mieux est d’utiliser les phalanges des index repliés.

Comment localiser les points?

Le Web foisonne d’informations à ce propos. Le blog http://dietetiquetuina.fr/ est une excellente mine de renseignements, de même que la page Facebook de Jude Chiasson .
En tout cas, ce qu’il faut retenir, c’est qu’on s’appuie en fait sur les reliefs du corps humain : os, muscles, plis des membres, articulations…
En médecine traditionnelle chinoise, les 365 points classiques, les plus usités, portent des noms un peu poétiques, dans la mesure où le corps est comparé à la terre avec ses montagnes, ses vallées etc. Cela étant, ils portent aussi une nomenclature par chiffres et lettres, qui sont une combinaison de l’initiale du méridien sur lequel chacun se trouve et de son numéro sur le trajet.
À titre d’information, voici les noms de ces divers canaux d’énergie qui survole la surface de l’autre bout, de la plante des pieds jusqu’au sommet du crâne.
C : cœur
E : estomac
F : foie
GI : gros intestin
IG : intestin grêle
MC : maître cœur
P : poumons
R : reins
RP : rate – pancréas
TR : triple réchauffeur
V : vessie
VB : vésicule biliaire

ETCAETERA

Maintenant que ces bases sont posées, à très bientôt pour découvrir les points les plus utiles à notre vie quotidienne !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *