Carpe diem en septembre… : bonjour l’automne!

Sentez-vous la transformation de l’atmosphère qui nous entoure?
Le temps semble suspendre son vol, avec les jours raccourcis, le temps changeant, la lumière dorée qui s’assourdit, le craquellement des feuilles qui dorent, cette palette de teintes que j’adore, les odeurs humides de sous-bois qui prennent le dessus sur le parfum des fleurs d’été…

Bien sûr, on pourrait laisser libre cours à une certaine nostalgie : les vacances sont finies, la pluie s’est substituée au beau temps…

On pourrait plagier Brigitte Bardot :


« Sur la plage abandonnée
Coquillages et crustacés
Qui l’eût cru déplore la perte de l’été
Qui depuis s’en est allé
On a rangé les vacances
Dans des valises en carton
Et c’est triste quand on pense à la saison
Du soleil et des chansons
Pourtant je sais bien l’année prochaine
Tout refleurira nous reviendrons
Mais en attendant je suis en peine
De quitter la mer et ma maison
Le mistral va s’habituer
A courir sans les voiliers
Et c’est dans ma chevelure ébouriffée
Qu’il va le plus me manquer
Le soleil mon grand copain
Ne me brûlera que de loin
Croyant que nous sommes ensemble un peu fâchés
D’être tous deux séparés
Le train m’emmènera vers l’automne
Retrouver la ville sous la pluie
Mon chagrin ne sera pour personne
Je le garderai comme un ami
Mais aux premiers jours d’été
Tous les ennuis oubliés
Nous reviendrons faire la fête aux crustacés
De la plage ensoleillée
De la plage ensoleillée
De la plage ensoleillée »…

 
Ou se lamenter avec Verlaine, se plaignant dans sa célèbre « Chanson d’automne » (issue de la section « Les Tristes », de ses Poèmes saturniens) :

« Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure.

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte. »

Mais pour ma part, c’est avec plaisir, vous l’aurez compris à mes précédents articles, que je vois arriver cette saison dans laquelle j’aime voir un aboutissement ; la saison des vendanges, des labours, de la cueillette des pommes et des poires… mais aussi celle de la mise en terre des graines qui prendront racine pour l’année à venir.

C’est pourquoi je vous invite à vous poser, à prendre du temps pour vous, pour réfléchir.
Que récoltez-vous aujourd’hui de vos semailles d’hier? Que voulez-vous planter pour demain? Quelles racines souhaitez-vous approfondir?

Sur ce, je vous laisse avec un petit florilège de photos pour vous accompagner dans cette introspection et vous donner des idées de petits plaisirs d’automne!

De beaux glaïeuls

Villecroze et des grottes troglodytiques pendant les journées du patrimoine

La découverte d’une pépite de Beauté : le château de Moissac-Bellevue

Le plaisir de ressortir des vêtements qui couvrent les bras…

Saveurs d’automne

Activités douillettes dans mon home sweet home pour éviter de geler sous le grand mistral!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *