Allô Maman bobo… : coups, plaies et bosses

Les enfants, dès qu’ils commencent à marcher, courir, découvrir le monde, sont des champions des bobos en tout genre…

Bien sûr, la gravité de certaines plaies entraîne une intervention médicale, mais tant qu’on en reste au stade de la bobologie (hématomes, bobos superficiels au genou, bosse au front, doigts coincés dans la porte…), la Maman qui déchire gagne fort à intervenir pour améliorer la situation!

Trois huiles essentielles sont des alliées de taille dans ce genre de situation :

  • l’huile essentielle d’immortelle / helichryse italienne, la championne anti-hématomes
  • l’huile essentielle d’arbre à thé, virucide, bactéricide, fongicide, excellente pour éviter l’infection

    l’huile essentielle de lavande vraie, calmante et très bonne pour favoriser la cicatrisation!

Alors comment procéder? Évidemment, pas d’huile essentielle appliquée pure!

On respecte les règles de dilution pour un usage local :

3 gouttes d’huiles essentielles pour 10 ml d’huile végétale = BÉBÉ

6 gouttes d’huiles essentielles pour 10 ml d’huile végétale = ENFANT DE 3 À 10 ANS

9 gouttes d’huiles essentielles pour 10 ml d’huile végétale = JEUNE DE 11 À 15 ANS

Vous pouvez accélérer la cicatrisation et favoriser la circulation sanguine en choisissant avec soin votre huile végétale de support…

Pour moi, la meilleure dans ce type de situation est sans conteste l’huile de calophylle inophylle, que j’ai connue à Tahiti sous son appellation locale de Tamanu, mais que l’on trouve en France (j’en ai même vu dans mon magasin bio!) sans trop de peine. Elle est merveilleuse car anti-inflammatoire, légèrement anti-bactérienne, cicatrisante hors pair, super pour aider la microcirculation sanguine. Son seul défaut est d’être légèrement photosensibilisante, donc on la garde sous le pansement, ou on l’applique à un moment où l’enfant ne sera pas exposé au soleil.

Alors, qui sont les Mamans qui déchirent qui vont se préparer vite fait un flacon anti-bobo à garder sous la main? 😜

(Je suis bien contente d’en avoir un, moi qui me suis tout à l’heure méchamment – sang et bosse qui gonfle à vie d’œil – cogné le front sur un angle d’étagère en mélaminé… Eh bien quelques applications et tapotements pour faire circuler le sang ont quand même bien limité les dégâts. Voilà ce qui reste 8h après.)

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *