Palma Christi et Semana Santa 😜

Il y a quelque chose dans l’air avec elle… Elle, j’ai nommé l’huile de ricin.

Ça fait longtemps que je la fréquente, hein!

https://partoimeme.com/lhuile-de-ricin-lamie-des-poils-mais-pas-que/

Mais là, en ce moment, c’est devenu mon « huile unique »! Et je crois qu’elle va le rester un moment!!!

PETITS RAPPELS AVANT DE VOUS DIRE QUELS ATOUTS FORMIDABLES JE LUI AI DÉCOUVERTS CES DERNIERS TEMPS…

Carte d’identité de l’huile de ricin

Noms communs de l’huile végétale : Ricin, Huile de castor

Arbrisseau producteur : Ricin commun

Nom botanique : Ricinus communis

Famille botanique : Euphorbiacées

Origine (pays où l’huile végétale est cultivée) : Inde, Chine, Brésil

Partie de la plante extraite : Graine

Potentiel oxydatif : Peu sensible

Moyenne de prix : 19 à 55 euros / litre.

L’huile de ricin, dénommée castor oil dans l’I.N.C.I (International Nomenclature for Cosmetics Ingredients) n’est pas une graisse de castor, qui se dit beaver en anglais, mais bien une huile végétale issue d’une plante de la famille des euphorbiacées! 😜

Les graines de ricin contiennent un poison, la ricine, dont l’huile est débarrassée par simple filtrage. 💃🏽

Cette huile a longtemps été utilisée comme lubrifiant pour les moteurs; et aujourd’hui encore, l’industrie l’utilise à diverses fins.

Elle est aussi connue pour ses effets laxatifs et fut rendue célèbre sous Mussolini, puisque ses Chemises noires faisaient ingurgiter à leurs adversaires politiques de fortes doses d’huile de ricin qui provoquait des diarrhées parfois mortelles (lorsque la milice italienne voulait être certaine de tuer, elle la mélangeait avec de l’essence… 😬)

Propriétés organoleptiques de l’huile de ricin

Odeur : très discrète (je la reconnais bien, cela dit, moi : mais j’ai un odorat de chien de chasse!!!)

Couleur : limpide

Texture : épaisse

Goût : marqué (selon sa sensibilité)

Au Moyen Âge, le Ricin dont on extrait l’huile était connu sous le nom de “Palma Christi” ou « Paume du Christ ».

Voici un extrait d’un livre narrant une anecdote à propos de cette « paume du Christ » : Edgar Cayce Prophéties et conseils thérapeutiques de Peter Rice

« E. Cayce a commencé à prescrire cette huile à la suite d’un rêve qu’il avait eu au sujet d’un jeune patient, et ce, avant même de le rencontrer. Dans ce rêve, il avait vu le jeune garçon, étendu à plat ventre sur son lit, souffrant dun mal de dos et gémissant. Soudain – toujours dans son rêve-, Cayce vit apparaître Jésus au chevet de l’enfant et lui appliquer la paume de sa main sur la partie blessée du dos. Aussitôt, l’enfant cessa de s’agiter et il s’endormit doucement. Le lendemain, Cayce recevait les parents d’un jeune garçon en consultation, et il se rendit compte aussitôt qu’ils lui parlaient de celui qu’il avait vu en rêve. Sans l’ombre d’une hésitation, il prescrivit un onguent d’huile de Ricin et conseilla aux parents d’en faire l’application jusqu’à ce que la douleur disparaisse, ce qui ne prit guère de temps. Le lendemain matin, le jeune garçon bougeait et marchait normalement, sans aucune douleur. »

Bref, je ne vais pas ergoter sur la dimension non scientifiquement recevable de cette histoire, mais l’anecdote me semble jolie en cette semaine sainte pour tous les chrétiens du monde… Et elle correspond très bien à l’intérêt majeur qu’éprouvent les guérisseurs de tout ordre pour cette huile végétale.

D’ailleurs, vu que la peau fait partie du système tégumentaire (avec les poils, les ongles, une série de glandes, de petits muscles et de nerfs) – qui assure des fonctions de protection de l’organisme, de maintien de la température corporelle et d’information sensorielle en lien avec le milieu extérieur – , j’incline à penser que si les globules blancs affleurent et s’activent partout où l’huile de ricin est appliquée, c’est parce qu’ils viennent assurer la défense contre un acide ricinoleique perçu comme une menace… Donc régulation naturelle du corps pour maintenir son homéostasie. Mais cette hypothèse n’engage que moi! 😇

En tout cas, c’est un article du Labo de Cleopatre, encore 😜, qui m’a mis la puce à l’oreille en décembre ou janvier :

« Sur les sites, on nous explique que l’huile de ricin a le pouvoir de faire pousser les cheveux, les cils, et d’hydrater la peau. Ce qu’on ne dit pas, c’est que ces vertus sont déjà mentionnées dans l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien. Dans son ouvrage, l’huile de ricin se nomme l’huile de cici :

« [L’huile de cici] améliore le teint de la peau et, par sa nature fertilisante, elle fait pousser les cheveux. »

Pline l’Ancien, Histoire naturelle. Livre XXIII. XLI.

Comme dans tout son ouvrage, Pline affirme, collectant le savoir collectif, mais n’explique pas, certainement parce que ses lecteurs risquaient déjà d’être au courant. Mais d’une manière générale, le style des Anciens est concis et les recettes sont bien imprécises, loin des longues explications d’aujourd’hui qui permettent un emploi correct des produits.

Quand vous découvrez cette information dans son livre, si vous devinez ce qu’il faut faire pour appliquer l’huile sur la peau, en revanche, pour les cheveux, pas de précision : ça fait pousser les cheveux, c’est tout ce qu’on saura. »

Un cosmétique antique : l’huile de ricin (DIY)

Rien de bien nouveau sous le soleil par rapport à ce que j’avais déjà écrit sur ce blog, mais c’est ma discussion avec Maud Kochanski-Lullien (elle s’en sert en démaquillage quotidien!!!) qui m’a poussée à ressortir l’huile de ricin de mon placard, et de l’utiliser sur ma peau de manière plus variée que ce que je faisais jusqu’alors.

(N’ayant guère pris de photos, vous allez devoir vous contenter de mon témoignage écrit, et pas d’un avant-après phénoménal)

1ère réussite : les narines à vif.

Mieux que le « baume des Pyrénées » de mon enfance ou autre remède ancestral, l’huile de ricin m’a rendu un nez sans souffrance : en 3 jours, l’affaire était réglée!!! Et pourtant le challenge était de taille : rhume des fêtes, mort de ma grand-mère, grippette pour couronner tout ça…

2ème réussite : les lèvres desséchées par le vent et certainement une réaction alimentaire, mais je n’ai pas identifié encore à quel aliment! Et ça, c’est rare : j’ai toujours pris soin de mes lèvres, et n’ai presque jamais de souci avec, à part peut-être une fois tous les 5-6 ans en passant une journée au grand air au soleil et avec du vent… Et encore, je n’avais jamais eu mal à ce point-là, avec des lèvres tellement craquelées que le lendemain au réveil quand j’ai souri à mon PetitDoux je me suis mise à saigner vraiment. 😬😬😬

Bon, ça n’a pas fait un pli, vu mon expérience précédente, j’ai ressorti mon huile de ricin, « badigeonnage » (oui, pas d’application soigneuse au pinceau ou de massage…) 3 fois par jour pendant 2-3 jours (après chaque brossage de dents, en fait) : affaire réglée.

3ème réussite : ampoule bien grosse et rouge mais non percée sur le petit doigt de pied… Un jour et deux applications d’huile de ricin pour cesser d’avoir mal et faire dégonfler l’ampoule. 2 jours (donc 4 applications d’huile de ricin) pour retrouver une peau normale. Je suis bluffée! Et ravie, car c’est là un de mes ennuis fréquents.

4ème surprise et la meilleure!

L’huile de ricin a été redoutable d’efficacité sur la peau de mon visage qui accumulait deux problématiques majeures depuis plusieurs semaines (5 ou 6, quand même!) : grande sécheresse (qui avait commencé par une journée ensoleillée de rando sans m’hydrater puisque j’avais oublié ma gourde dans la voiture… Boulette!) et quelques boutons sous peau venant s’incruster gentiment au menton ou au-dessus de l’aile gauche du nez à peu près le niveau du sinus (bon, là aussi, j’avais une « explication », vive le Dien Chan, mais n’empêche que je n’arrivais pas à enrayer complètement le problème… Même si j’avais un peu amélioré la situation en consommant régulièrement du magnésium sous la forme du plasma marin Odévie https://plasma-odevie.com/qualite-odevie/

– qui m’a , soit dit en passant, permis d’être moins fatiguée, de réguler plus facilement mon système nerveux et donc de subir plus calmement les contraintes et tensions relationnelles qui se sont accumulées autour d’un déménagement en période de double reconversion!!!)

En désespoir de cause, je me suis dit que l’huile de ricin allait au moins aider sur le plan peau irritée par la sécheresse, mais quoi que j’aie pu lire sur ses qualités pour les peaux à comédons, j’étais dubitative, connaissant sa viscosité et son toucher si… « gras » (normal puisque c’est une huile, mais ça donne l’impression que ça ne rentrera jamais dans la peau, quand même!). 😜

Bref, une semaine à masser mon visage avec un spray d’huile de ricin, soit 1/2 noisette, je pense, suite à un pschitt de mon vinaigre de toilette (pour éliminer le calcaire car l’eau est très « dure » ici), matin au lever et soir après la douche… Rythme plus intense que ce que j’avais pratiqué jusque-là. Eh bien c’est impressionnant : teint uni, peau toute douce, aucun effet gras, plus de marques des boutons précédents, et pas trace d’un qui pointe son nez alors que c’est la semaine où hormonalement parlant je pourrais comprendre que ce soit le cas… 👍🏻💃🏽😜

Autant vous dire que je suis ravie!

Une seule huile qui va tout faire : visage, corps, cheveux et ongles.

Cosmétique (en plus, le rédacteur du site altheaprovence la classe comme un indice de protection solaire 6… https://www.altheaprovence.com/blog/protection-solaire-huiles-efficaces/ Une vraie bonne nouvelle maintenant que les beaux jours arrivent!) comme thérapeutique puisque ses qualités antalgiques et anti-inflammatoires la rendent encore plus précieuse à mes yeux.

Gain de temps, d’argent et d’énergie. Fidélité parfaite à mon parti pris de minimalisme.

Et le tout avec une efficacité absolue! 😇😇😇

Donc maintenant, la seule question que je me pose concerne le choix de l’huile essentielle à éventuellement rajouter à ce support de choix… Et les plantes que je choisis d’y faire macérer pour obtenir des huiles solarisées (mais ça je vous en parlerai une autre fois!)…

Alors, quelqu’un est-il autant séduit que moi par cette huile de Palma Christi? 😇🕊

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *