Encore une histoire de mascara!

3 étapes pour construire votre mascara maison.

Me voilà partie vendredi pour une soirée en robe longue, que je voulais accompagner d’un léger maquillage des yeux.

La solution de la dernière fois m’avait un peu déçue à cause du halo gris qui avait « coulé » de mes cils au fil des heures. https://partoimeme.com/tas-de-beaux-yeux-tu-sais/

L’effet un peu brouillon, un peu « khôl » peut avoir son charme 👁 et je m’en resservirai sans doute 💃🏽, mais là, une menace de neige et les températures descendues bien bas le garantissaient des yeux de panda AVANT même la soirée dansante… Entre le moment où je serais sortie de chez moi et celui de mon arrivée, en quelques minutes en voiture, mon maquillage aurait joué les équipages de Cendrillon.

Bref, il me fallait trouver une solution plus durable… Et rapide, et facile, puisque j’avais le PetitDoux dans les pattes et une heure devant moi avant de partir. 😬

Dans ces conditions on trouve toujours… Tilt, me voilà à reconvertir un de mes petits baumes à lèvres de voyage (dont la recette se trouve ici https://partoimeme.com/faire-son-baume-a-levres/ : je voulais un produit assez solide et dense, cette fois-ci, pour que ça tienne malgré la chaleur de la peau – surtout en dansant! -, pas une vaseline multi-usage, bien fondante, à l’effet glossy comme ici https://partoimeme.com/simplisme-et-simplicite-maquillage-multi-usage/).

Hop hop hop, je recueille le baume dans sa petite boîte avec des instruments bien stérilisés comme d’habitude (je nettoie à l’alcool à 90°C les objets en métal juste avant usage),

1.          je le fais fondre à feu tout doux dans la casserole en fonte émaillée à bec verseur réservée à mes créations cosmétiques, et

2.          je lui rajoute l’ingrédient magique : du charbon végétal activé en poudre, que j’ai pour ma part en sachet, mais que l’on trouve plus couramment en capsules, dans les rayons « diététique » des grandes surfaces. Jai utilisé une petite cuillère de poudre, pour mon tout petit pot, ce qui doit correspondre à l’équivalent d’une capsule.

3.  Une fois le mélange bien fait, j’ai laissé tranquillement prendre le produit (le temps de changer la couche du PetitDoux, entre trois et cinq minutes pour vous donner un ordre de grandeur!) à l’air libre : l’hiver arrivant accélère ce type de processus. 😁

 

Pour procéder au maquillage, j’ai fait comme la dernière fois : j’ai frotté ma petite brosse de récupération sur mon nouveau mascara cake, et appliqué sur les cils en deux trois mouvements de zigzag. Résultat discret (cils bien sombres et légèrement étoffés jusqu’aux pointes, aucune sur épaisseur, n’ayant mis qu’une seule couche… D’ailleurs, il faudrait peut-être que je reconduise l’expérience en mettant plusieurs couches, pour voir si c’est possible et quel résultat ça donne!😜) mais assez tenace au rendez-vous : aucune « coulure » ni halo de panda à 2h du matin, et nette sensation au démaquillage. 😇

Alors, qui tente cette petite recette facile et économique de maquillage? Cela pourrait constituer un des éléments d’un petit panier cosmétique pour Noël (allez, je vous souffle une base de panier : un baume à lèvres + une barre de massage + un mascara cake + un shampoing solide!)… 😜👼🏼😇

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *