Un amour de Swan

…Ou le Chat guérisseur

Petit article un peu particulier aujourd’hui, qui a peu de rapport avec le reste de mon blog, à 1ère vue tout au moins!

Une fois n’est pas coutume non plus, place aux images plutôt qu’aux longs discours.

(Avant…)

Swan a été découverte en plein soleil sur une plage de Moorea dans un carton bien fermé, avec une infection aux mamelles après avoir été privée de ses petits. Prise en main par une des associations qui aident les animaux sur Tahiti et ses îles (pas de SPA ni de refuge là-bas, seulement des gens comme vous et moi qui se dévouent pendant la durée de leur séjour pour s’occuper des -si nombreux!- animaux en détresse, que ce soit financièrement ou matériellement en servant de famille d’accueil), elle a été soignée, stérilisée et proposée à l’adoption.

Pendant ce temps-là, de mon côté, on venait de découvrir que ce que je prenais pour une attaque de dengue (fièvre tropicale très forte et épuisante) était en fait une anémie très grave dont on ne connaissait pas la cause (aucune autre carence que celle catastrophique en fer) l’issue. (J’ai échappé d’un cheveu à la transfusion sanguine et on soupçonnait un cancer des intestins ou autre joyeuseté provoquant une hémorragie interne.) Mon mari, très inquiet, a alors eu la gentillesse d’accepter l’adoption d’un chat, malgré son allergie aux poils… C’est ainsi que Swan-chatte qui soigne- est arrivée chez nous et qu’elle m’a accompagnée durant d’éprouvantes semaines de traitements et d’examens peu agréables à l’hôpital : nous nous sommes retapées ensemble! 😻

(Après quelques mois!)

Deux ou trois mois après, nous allions déjà mieux… Et cela n’a fait que s’arranger ensuite!
Swan a fait avec nous en cabine le voyage Tahiti/métropole, a attendu la naissance de notre PetitDoux avec nous pendant tout un été à Dax, puis a passé un mois avec nous dans un gîte avant de s’installer dans notre logement actuel pour de bon.

Aucune difficulté d’adaptation. Aucune griffure. Aucune allergie à déplorer : Nous sommes tombés sur une chatte hypoallergénique même des convives très réactifs aux poils de chats (et, contrairement à mon mari, n’ayant aucune raison de se réjouir de la présence de Swan dans notre foyer ; au contraire, même, se méfiant, persuadés que la crise d’asthme ou d’éternuements allait arriver sans tarder…) ont passé plusieurs heures chez nous sans le moindre signal d’alerte.

Bien au contraire, une patience et une gratitude à toute épreuve : Swan, adoptée à un an et demi donc pas éduquée par nous, se laisse shampouiner régulièrement (elle n’aime pas ça mais se contente de pousser des miaulements déchirants pour me demander de la libérer des mains de mon mari qui la lave!) et est le grand amour de notre bébé de presqu’un an qui gazouille à qui mieux mieux à son adresse chaque fois qu’il la voit, cherche à marcher pour mieux la rejoindre, la caresse sans douceur vu que ses gestes sont encore approximatifs…

Un très beau, très patient et très gentil chat, hypoallergénique de surcroît : quelle magnifique récompense pour un geste de compassion. 😇

(Deux ans après! Tout le monde va mieux…)

Alors voilà, si cet article peut vous donner confiance et vous encourager à adopter un chat plutôt qu’en acheter un (même un pauvre matou sans prétention, aimé, peut devenir un magnifique animal!), prendre un adulte stérilisé (qui vous sera si reconnaissant de lui permettre d’échapper à une vie de misère qu’il prendra sur lui pour s’adapter au mieux à votre vie!) plutôt qu’exclusivement un chaton sous prétexte de l’éduquer à votre guise, vous aurez gagné des heures de ronronthérapie et un amour inconditionnel. ❤️😻

Swan, petite chatte des rues devenue un beau cygne…

Ne vous évoque-t-elle « personne »? 😇

PS: un site plein de jolies illustrations de chat: http://www.leschames.com

8 Comments

  1. Alice

    Une merveilleuse et émouvante histoire. Merci de ce beau témoignage en faveur des animaux abandonnés.

    Répondre
    1. Françoise Barkhausen

      Merci à toi, Alice, de m’avoir permis de rencontrer Swan…
      Et bravo à vous tous qui oeuvrez à Tahiti pour le mieux-être de nos amis à poils.

  2. Luana

    Swan la chatte qui oeuvre à sa façon toujours dans le soin , permettant ainsi au détour d’un moment d’absence de belle rencontre. Jolie article Françoise. Gros bisous .

    Répondre
    1. Françoise Barkhausen

      Merci, Luana, plein de bises à toi!

  3. Evelyne

    Merci Françoise pour ce témoignage touchant, comme tu l’as vu sur le FB de notre association L.E.V aide aux chiens et chats des rues de Tahiti notre combat pour la misère animale à Tahiti continu.

    Répondre
    1. Françoise Barkhausen

      Avec plaisir. 🙂
      Courage, c’est un travail de longue haleine, mais efficace!

  4. Pascal

    ia ora na Françoise,

    Nous aussi, nous avons adopté 2 petites chattes ‘tombées du camion’… Et ça fait du bien ! Vive les chats… Leurs ronrons, leurs petits miaulements du matin…
    Caresses à Swan 😉

    Répondre
    1. Françoise Barkhausen

      Mauruuru roa pour ton petit mot, Pascal!
      Carpe diem avec les chattes qui sont, du coup, « bien tombées »… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *